IS'T OKE?

Comment nous avons développé un outil avec le FlirterTwister pour discuter des comportements sexuellement transgressifs.

Deux ans après #MeToo, il y a encore une « zone grise » dans laquelle on ne sait pas toujours clairement quel comportement est sexuellement transgressif. Pour répondre à cette question, Sensoa et Bonka Circus ont développé avec l'asbl Zij-kant et l'asbl Zijn le FlirterTwister. Cet outil permet de discuter des comportements sexuellement transgressifs et sera utilisé dans les années à venir comme un outil dans les campagnes de prévention de Sensoa.

Avec la campagne ‘Is’t oké? Niet zeker? Check het!’ Sensoa veut encourager tout le monde à vérifier à temps en cas de doute. Il y a trois façons de le faire : « Est-ce que je trouve que c’est ok ? Est-ce que l’autre personne trouve que c’est ok ? Et en tant que spectateur : Est-ce que les deux personnes concernées trouvent que c’est ok ? » Nous pourrons ainsi apporter de la clarté dans cette « zone grise ». Les illustrations joyeuses de la campagne ont été créées par Eva Mouton.

Le FlirterTwister joue un rôle important en tant qu'amorceur de conversation : en tournant trois twisters sur lesquels il est écrit « qui - quoi - où », une situation en ressort qui nous oblige à réfléchir afin de déterminer quel comportement sexuel est acceptable et lequel ne l'est pas.

Des combinaisons possibles telles que « Votre patron complimente vos fesses au supermarché » ont été discutées dans de courtes vidéos par les influenceurs Tom De Cock et Tinne Oltmans. Thomas Smith et Ivan Pecnik, Flo Windey et Raia Maria-Laura, et les porte-paroles de Wel Jong Niet Hetero Jitske Van de Veire, Senne Misplon et Naomi Van Hauwermeiren se sont également aventurés dans un jeu de FlirterTwister. Ces vidéos ont été publiées sur les réseaux sociaux, ce qui correspond à l'univers des jeunes.

Dans les années à venir, Sensoa se lancera sur le terrain avec un FlirterTwister adapté à l'univers des enfants et des jeunes. Par exemple, la formation « Mijn grens, mijn wens » (Ma limite, mon souhait) de Sensoa dans entre autres les écoles, les mouvements de jeunesse et les clubs sportifs incitera les enfants et les jeunes à réfléchir à propos de cette zone grise.

La campagne a été lancée le dimanche 3 novembre dans Make Belgium Great Again, avec quelques témoignages émouvants sur les comportements sexuellement transgressifs sur le lieu de travail. Le projet a été rapidement relayé par les médias : il a été présenté dans Het Journaal 7 à la VRT, et même De ideale Wereld s’est emparé de ce thème avec une parodie. VRT NWS a aussi abordé le sujet et l'a également présenté sur sa plateforme jeunesse nws.nws.nws. Également sur Karrewiet de Ketnet l'attention a été portée sur le sujet. Senne Misplon et Julia Day de Sensoa ont été invités par Génération M sur MNM pour parler du sujet.

En plus d'un article dans De Morgen, Saskia De Coster a également partagé son opinion sur le sujet dans une chronique, dans la lettre d'information de Domus Medica le projet a fait l'objet d'une attention particulière, de même que dans plusieurs autres articles publiés dans Het Laatste Nieuws, HBVL, Het Nieuwsblad, …

Do you want to know more?

Let's talk