Diva

Comment nous avons aidé DIVA à donner à des gens ordinaires la chance de se sentir comme une diva.

DIVA, le musée anversois consacré aux diamants et à l’orfèvrerie, a rouvert ses portes le 4 mai. Bonka Circus a développé la campagne d’ouverture, mais elle a choisi de faire plus que juste annoncer la date de réouverture.

Nous connaissons tous le sentiment qu’un beau bijou nous donne : on se sent un peu comme une diva. Cela était donc notre objectif principal. Nous avons repositionné DIVA comme le musée où tout le monde peut se sentir comme une diva.

Grâce à la collection extraordinaire du musée, les visiteurs commencent à se sentir comme de vraies divas. C’était illustré par l’histoire de 6 personnes ordinaires d’Anvers dont l’objet favori de la collection les faisait se sentir comme une diva.

6 pure-bred people from Antwerp tell the story behind their favourite museum piece:

• Anke,la gardienne d’animaux a choisi le Snake Jewel.

• Danté, chantre d’une fraternité d’étudiants, a choisi The Windmill Cup.

• David, perruquier, a choisi évidemment The Hair Comb.

• Hazim, un écrivain qui a fui l’Iran, a choisi The Inkstand.

• Joke, l’heureuse propriétaire d’un tatouage de paon, a choisi The Peacock Brooch.

• Sonja, mère de treize enfants, a choisi The Flemish Heart.

Nous avons développé des partenariats avec des organisations qui se sentent fortement connectées avec ces six histoires. Ce sont des organisations comme le Zoo d’Anvers, la brasserie de bière De Koninck et la Boekenbeurs à Anvers. </p>

Le contenu de chaque partenariat est différent d’une organisation à l’autre. Notre partenariat avec la brasserie de bière De Koninck par exemple se concentre sur l’artisanat et comment la brasserie et le musée le gèrent. Nous avons consciemment développé des partenariats avec des organisations culturelles hors du commun. Cela n’a pas seulement élargi la portée de la campagne, mais cela appuie aussi le message principal : DIVA est un musée où tout le monde peut se sentir comme une diva.

Ce n’était donc pas une campagne d’ouverture classique, mais un projet bien étayé dans lequel les médias classiques (en ligne, extérieur, presse écrite…) ont pu s’appuyer sur du contenu rédactionnel et des partenariats.

Do you want to know more?

Let's talk