De Seksmythes 2018

Comment nous avons dissipé encore plus d’idées reçues erronées sur les relations sexuelles.

L’année passée, Sensoa et Bonka Circus ont dissipé 6 idées reçues erronées sur le sexe : Les Mythes sexuels 2017. Cette année-ci, nous avons repris là où nous nous étions arrêtés et nous avons dissipé six mythes sexuels de plus.

Wim Oosterlinck a donné le coup d’envoi en faisant la part belle au premier mythe : 'Tout le monde a eu des rapports sexuels avant l’âge de 20' Il a divulgué en direct à l’antenne que pour lui, comme pour beaucoup d’autres, ce n’était pas le cas. Des médias comme VRT NWS et VTM Nieuws ont rebondi sur cela et ont ensuite ouvert le débat sur les autres mythes.

Une forte voix féminine s’est fait entendre quand des femmes comme Goedele Liekens, Yentl Keuppens (Just Yentl), Benedikte Van Eeghem (VRT), Nathalie Leblanc (Knack), Ilona Lodewijckx (FilleFolle) et les filles de Emoshit ont élevé la voix et se sont engagées dans le débat.

Tim Van De Putte, chez qui le VIH a été diagnostiqué, a expliqué dans le show de Radio 2, ‘De Madammen’, pourquoi il est possible d’avoir des rapports sexuels quand on a le VIH. Professeur Linos Vanderkerckhove a développé ce sujet dans le programme ‘Nieuwe Feiten’ de Radio 1.

La campagne a aussi reçu beaucoup d’attention de la presse écrite : HLN, NINA, Dag Allemaal, De Standaard, Het Nieuwsblad, Knack, De Morgen, Flair, Goed Gevoel et Het Belang Van Limburg ont tous écrit sur les mythes sexuels.

Les six mythes sexuels ont été diffusés sur les réseaux sociaux avec un lien vers seksualiteit.be/seksmythes, où nous avons déchiffré tous les mythes sexuels et informé les gens sur les différents sujets.

Do you want to know more?

Let's talk